Surcote

Publié le 17/04/2020

La surcote est le coefficient de majoration qui s’applique pour calculer le montant de votre retraite.

Quelles conditions devez-vous remplir pour bénéficier d’une surcote ?

Vous devez avoir travaillé à la fois :

Pour les pensions liquidées à compter du 1er janvier 2017, cette durée d'assurance ne prend plus en compte les bonifications de services actifs, insalubres et militaires. Seules sont retenues dans cette durée les bonifications et majorations de durée d'assurance afférentes aux enfants.

Comment est déterminé le nombre de trimestres d’assurance requis permettant de déclencher votre surcote ?

Ce nombre de trimestres est déterminé :

  • soit en fonction de votre génération (date de naissance), si votre droit à retraite est ouvert à compter de l’âge de 60 ans,
  • soit en fonction de votre date d’ouverture au plus tôt du droit à pension, si cette dernière est antérieure à votre 60ème anniversaire, selon p-lien-telechargement.pngle tableau d'assurance requise.

Votre nombre de trimestres de surcote est-il plafonné ?

Si vous liquidez votre pension avant le 1er janvier 2017, votre nombre de trimestres de surcote est limité à vingt.

Si vous liquidez votre pension à compter du 1er janvier 2017, votre nombre de trimestres de surcote n'est plus limité. Toutefois, votre coefficient de surcote ne peut pas avoir pour effet de porter votre coefficient total de pension au-delà de 100 %.

Quel est votre taux de surcote ?

Votre taux de surcote est de 1,25 % par trimestre supplémentaire effectué à compter du 1er janvier 2009.

Exemple 1

Monsieur E est né le 31 janvier 1949.

Son âge légal de départ à la retraite est fixé à 60 ans (âge au-delà duquel il peut surcoter) le 31 janvier 2009.

Sa durée d’assurance requise est de 152 trimestres.

Le 1er février 2009,  il a acquis 168 trimestres en durée d’assurance validée tous régimes.

Il poursuit son activité et liquide sa pension le 1er août 2009.

Depuis le 1er février 2009, il a travaillé :

  • 6 six mois de plus au-delà de son âge légal,
  • et au-delà de la durée d’assurance requise (fixée à 152 trimestres mais qui ne peut être inférieure à 160 trimestres).

Il bénéficie donc de deux trimestres de surcote.

Son taux de surcote est de 1,25% x 2 trimestres = soit 2,50%.

 

 

Exemple 2

Madame F est né le 31 mars 1959.

Son âge légal de départ à la retraite est fixé à 61 ans (âge au-delà duquel elle peut surcoter) le  31 mars 2020.

Sa durée d’assurance requise est de 166 trimestres.

Le 1er avril 2020,  elle a acquis 168 trimestres en durée d’assurance validée tous régimes.

Elle poursuit son activité et liquide sa pension le 1er janvier 2021.

Depuis le 1er avril 2020, elle a travaillé :

  • neuf mois de plus au-delà de 61 ans,
  • et au-delà de la durée d'assurance requise (fixée à 166 trimestres).

 Elle bénéficie donc de trois trimestres de surcote.

Son taux de surcote est de 1,25% x 3 trimestres soit 3,75%.