Si cet email ne s'affiche pas correctement, consultez la version en ligne.

CNIEG
Retour à la version en ligne de la newsletter

Pension de réversion : les règles à retenir

Qui peut en bénéficier ?

Vous pouvez bénéficier d’une pension de réversion si vous êtes :

  • conjoint, conjoint séparé de corps ou ex-conjoint non remarié avant le décès de l’agent ;
  • à défaut, orphelin né de l’agent ou adopté, âgé de moins de 21 ans au moment du décès, ou orphelin de plus de 21 ans atteint d’une incapacité de 80% ou plus ;
  • sinon, ascendant à charge.

En savoir plus sur les bénéficiaires.

Sous quelles conditions ?

Pour ouvrir droit à la pension de réversion, il faut :

  • que l’agent décédé ait été affilié au régime des IEG (Industries Electriques et Gazières) au moins 1 an (sauf dans le cas d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail) ;
  • avoir été marié au moins deux ans avec l’agent si le mariage a été contracté après la liquidation de la pension, sauf si un enfant est né de cette union. Dans le cas contraire, aucune durée minimum de mariage n’est exigée.

Quelle est la date d’effet ?

La pension de réversion doit faire l’objet d’une demande auprès de la CNIEG et prend effet au plus tôt le 1er jour du mois suivant le décès de l’agent en activité.

En savoir plus sur  les cas d’exception.

Retour à la version en ligne de la newsletter